Wanema INFO
Image default
Société

Mbour : La police fait tomber un escroc qui appâtait ses victimes sur Facebook

Fin de règne pour un escroc notoire qui publiait des photos de meubles sur sa page Facebook intitulée « Home Decore Senegal » pour appâter ses victimes. Selon une source autorisée de Seneweb, l’indélicat apprenti-tapissier, M. Gassama, a été perdu dans ses agissements, suite à une enquête rondement menée par les policiers du commissariat central de Mbour. Arrêté par les hommes du commissaire Elhadji Baïty Sène pour escroquerie, il a été déféré ce lundi matin au tribunal de grande instance de la Petite Côte. 

L’appât du gain facile lui a coûté cher ! Après avoir créé une page Facebook dénommée « Home Decore Senegal », M. Gassama y publiait des photos de meubles dont des salons, des chambres à coucher…

Ainsi, l’indélicat apprenti-tapissier faisait croire à ses clients qu’il a lui-même confectionné ces meubles. Pour ferrer ses victimes, le mis en cause les invitait dans son supposé bureau qui est en réalité un multi-services où officie l’un de ses camarades.
Croyant avoir affaire à un vrai menuisier, une dame domiciliée à Dakar a passé une commande, au courant du mois de novembre 2021, auprès du sieur Gassama résidant au quartier Liberté à Mbour.
Après avoir encaissé la somme de 450 000 F Cfa, l’escroc a pris l’engagement de livrer les meubles à la dame au mois de janvier 2022, d’après des confidences faites à Seneweb.
A l’issue de ce délai, la dame A. Cissé ne sachant plus à quel saint se vouer, a déposé une plainte au commissariat central de Mbour. Sans tarder, le commissaire Elhadji Baïty Sène a mis en branle ses éléments pour traquer le mis en cause.
Arrêté pour escroquerie, M. Gassama a été présenté, ce lundi matin, au procureur de la République près le tribunal de grande instance de Mbour, au terme de l’enquête diligentée par les policiers.

Sélectionné pour vous

Arrêté pour détention de chanvre indien : M.M.S relaxé par le juge

Abdou FALL

Menace de plainte contre Fatma Samoura pour une dette de 18,4 millions

Ngoné Diop

En pleurs, elle demande pardon à des religieux qu’elle avait accusés de viol. Écoutez !

Ngoné Diop

Laisser un Commentaire