Wanema INFO
Image default
Politique

Macky prévient les responsables de BBY : « je ne veux pas de listes parallèles »

Pour les législatives de juillet 2022, tout porte à croire qu’il n’y aura pas de listes parallèles au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar, contrairement aux élections locales. Le prédisent Macky Sall l’a dit à qui veut l’entendre qu’il ne veut pas le listes parallèles. Il a appelé les responsables de sa coalition à respecter la discipline de parti.

« Il faut taire vos divergences politiques. Pour ces législatives, je ne veux pas de listes parallèles. Il me faut une majorité absolue dans tous les départements. Donc ceux qui créeront des listes parallèles le feront contre moi et contre le Sénégal », a dit Macky Sall qui invite par ailleurs les responsables à « respecter le ministre Sidiki Kaba eu égard à son vécu et son âge ».

Le chef de l’Etat était en déplacement dans la région de Tamba où il devait prendre part à la cérémonie officielle du Daaka de Médina Gounass. Macky Sall en a profité pour rencontrer les responsables locaux de l’Apr des régions de Tamba et de Kédougou. Mais Comme l’on pouvait s’y attendre, la réunion des responsables politiques de Tamba fut houleuse.
Une réunion houleuse

En effet, prenant la parole, le ministre Sidiki Kaba aurait fait part de son amertume à cause d’insultes dont il serait l’objet de la part de responsables locaux, d’après des informations de Dakaractu.

Présent à la fameuse rencontre de Tamba, le président réélu du conseil départemental de Koumpentoum, Oumar Sy, conduisant la délégation, a ouvertement dit au chef de l’État toute sa colère envers le ministre des Forces Armées. Selon lui, Sidiki Kaba a injecté plusieurs millions en faveur des listes parallèles à Mereto, Kouthiaba, Kouthia Gaydi.

M. Sy profitera de l’occasion pour inviter le chef de l’État « à porter une oreille attentive aux préoccupations de la jeunesse du Niani, mais aussi ne pas oublier que le département est une collectivité territoriale. Tout ce qui vient, on dit que c’est pour les communes et on oublie le conseil départemental », a dit Oumar Sy.

D’après les informations de Dakaractu, le chef de l’État a laissé le choix aux responsables politiques locaux de désigner en leur sein des candidats pour les législatives. Pour le département de Tamba, pour la première fois, sur instruction de Macky Sall, un candidat sera issu des autres communes du département et un autre de la commune de Tamba.

Mais, Comment compte-t-il faire accepter aux autres, (Mamadou Kassé, Mame Balla Lo…) ce que Me Sidiki Kaba et Pape Banda Dièye lui ont publiquement refusé ? Voilà tout le dilemme auquel il devra faire face avant la tenue des législatives. Pour rappel, tous les députés du département étaient issus de la seule commune de Tamba.

Le leader de Benno Bokk Yakaar (Bby) qui se projette vers les élections législatives de juin 2022, n’a pas raté l’occasion de rappeler aux responsables de la mouvance présidentielle en général et ceux de l’Apr en particulier que leurs divergences ont coulé Bby dans certaines localités où des listes parallèles ont proliféré comme des champignons.

Sélectionné pour vous

Législatives : Des partis se rebellent, YAW au bord de l’implosion

Abdou FALL

Parrainage : Yewwi Askan Wi dévoile ses délégués régionaux et craint le syndrome Djibril ngom à Matam

Abdou FALL

Mairie Mbao : Abdou Karim Sall met 168 agents à la porte

Ngoné Diop

Laisser un Commentaire