Wanema INFO
Image default
Société

Le maçon séquestre pendant 4 jours une fille mineure et la viole à 3 reprises

Reconnu coupable de viol sur une mineure par la Chambre criminelle de Louga, le maçon Mamadou Niang a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle. L’accusé avait logé une fugueuse mineure pendant 4 jours et la violait.
Divorcé et père d’un enfant, Mamadou Niang, maçon de son état, âgé de 42 ans, a été attrait hier mercredi devant la barre de la Chambre criminelle du tribunal de Louga.

Poursuivi pour viol, détournement de mineure et pédophilie, et mis aux arrêts par les éléments du commissariat central de Louga le 21 mai 2020, l’accusé a balayé d’un revers de la main les accusations portées contre lui. «Je voulais juste aider cette jeune fille qui avait fugué, car elle est maltraitée par sa tutrice. Je l’avais logée chez moi pour éviter qu’elle croise le chemin de gens malintentionnés…», s’est défendu l’accusé.

La victime, âgée de 14 ans au moment des faits, est restée constante dans ses accusations : «A deux jours du mois de Ramadan, j’ai rencontré le maçon dans un chantier sis au quartier Artillerie. Il m’a fait une déclaration d’amour que j’ai refusée. Le lendemain, j’ai fugué de la maison après avoir été bastonnée par ma tutrice. Alors que je marchais dans la rue, je l’ai croisé à nouveau. Je lui ai expliqué ma situation en lui faisant savoir que je ne veux plus retourner chez ma tante. Il m’a suggéré de venir chez lui, le temps qu’il parle à ma tante.

Lorsque je suis arrivée dans sa chambre, il m’a invitée à m’asseoir sur un matelas posé à même le sol. Il m’a assurée qu’il passera la nuit sur une natte et moi sur le matelas. A la tombée de la nuit, il est venu vers moi. Il s’est déshabillé et a couché avec moi. J’avais mal et je voulais crier, mais il m’a obstrué la bouche avec sa main. Au réveil, il est parti travailler en me laissant dans la chambre. J’y suis restée durant quatre jours. Il a couché avec moi à trois reprises…» La fille mineure a été confirmée par sa tutrice. Celle-ci a déclaré, après qu’elle est restée longtemps sans voir la jeune M.F, elle a entrepris des recherches, en vain. C’est ainsi qu’elle a compris que sa protégée a fugué. Aidée par les membres de sa famille, elle faisait le tour du quartier Artillerie. Pendant qu’elle faisait le porte-à-porte, une personne lui a soufflé avoir vu une jeune fille entrer dans la maison du maçon. Prenant très au sérieux cette révélation, elle est entrée dans ladite maison et s’est mise à toquer les portes des chambres fermées. Tout à d’un coup, elle a entendu une voix de jeune fille, lui demandait : ‘’C’est qui ?’’ Très rusée, elle a conseillé au jeune homme qui l’accompagnait de lui dire que c’est Mamadou Niang. Ne voulant pas que cette affaire reste impunie, elle a porté plainte contre le maçon en y ajoutant le certificat médical délivré par la gynécologue qui fait état d’une défloraison ancienne de l’hymen et de lésions hyménales en cicatrisation. Dès réception du certificat attestant la thèse du viol, la police a interpellé le maçon. Ce dernier, pour se tirer d’affaire, a nié tous les faits. Cependant, après avoir fait une description exacte de la chambre, la jeune fille a révélé que son «hôte» portait un caleçon noir, ce que le mis en cause avait nié. Au cours de la perquisition, ladite petite culotte a été retrouvée dans une valise. Confondu, il a finalement avoué les faits à l’enquête préliminaire. Face à la Chambre criminelle hier, il a opté pour la dénégation systématique sans convaincre le procureur de la République qui a requis une peine de 10 ans de réclusion criminelle. L’avocat de la défense, Me Bamba Fall, a plaidé l’acquittement pour absence de preuves. Le verdict est tombé comme un couperet sur la tête de l’accusé, déclaré coupable du délit de viol et condamné à 10 ans de réclusion criminelle.

Sélectionné pour vous

Aéroport Léopold Senghor : 300 terrains vendus, 26 milliards récoltés

Ngoné Diop

Refus de promouvoir des anti-valeurs : les proches de Gana Guèye expriment leur fierté et encouragements…

Abdou FALL

CBAO : Le chef du département de la monétique vole plus de 8 millions à « Global Carte Kalpé » via des transferts frauduleux

Abdou FALL

Laisser un Commentaire