Wanema INFO
Image default
Société

Jakartaman tué à Diourbel: sa soeur raconte les derniers instants de Issa Diop …

Âgé d’une trentaine d’années, un conducteur de moto Jakarta a été tué au cours d’une agression. Le  corps  de Issa Diop a été retrouvé dans un village situé dans la commune de Tocky Gare comme le révélait Seneweb ( voir précédent article). Suite à ce crime, les membres de la famille éplorée domiciliés, au quartier, Keur Serigne Mbaye Sarr, de Diourbel sont toujours sous le choc. Mariéme, petite-sœur de la victime est revenue sur les derniers instants de son défunt grand-frère avant de craquer.

Après un long séjour à l’étranger, Issa Diop est rentré récemment au bercail.  Le monogame âgé d’une trentaine d’années était devenu conducteur de moto Jakarta pour gagner sa vie. 

Mais il a été piégé puis poignardé à mort par un ou des agresseurs avant d’être abandonné dans un village situé non loin de Diourbel d’après des sources de Seneweb. 

Visiblement écœurée par le contexte de deuil, la petite sœur de la victime a tenté de raconter les derniers moments de cet émigré devenu jakartaman. 

 » C’est vers 20 heures, dans la nuit du dimanche au lundi, que mon grand-frère est revenu tout près de la boutique de ma mère. Puis, il m’a remis son téléphone portable, par le biais de deux individus, en m’ordonnant de lui charger la batterie de son pareil cellulaire. Issa Diop était , même trop, pressé de repartir » confesse Mariéme avant de garder le silence durant plusieurs secondes. 

Selon sa petite-sœur, les membres de la familles éplorée ont appris la triste nouvelle dans la matinée du lundi par le biais des jakartamen. 

 » Issa Diop était revenu au Sénégal, il y a de cela une quinzaine de jours.Il a laissé derrière lui une seule épouse.  Son unique enfant était déjà décédé » a déclaré la petite-sœur du défunt jakartaman avant de craquer.

Pour rappel, tout serait parti d’une agression qui a mal tourné selon une source autorisée de Seneweb. En effet, ce Jakartaman aurait été piégé puis poignardé par un ou des agresseurs. La victime a fini par succomber à ses blessures.

Après le constat effectué par la gendarmerie de Diourbel en charge de l’enquête, le corps sans vie a été déposé à la morgue de l’Hôpital régional Heinrich Lübke pour les besoins de l’autopsie. 

Sélectionné pour vous

7mn de vérité audio N°2: Adji Sarr dans les détails, raconte comment Ousmane Sonko la « possédait  

Ngoné Diop

Les tristes confidences De Soukeye “Emprises” : “Bimay Am Dome 15 ans La Am, Li Dal Astou Sokhna…”(vidéo)

Ngoné Diop

Emouvant, les tristes témoignages des amis de Moussa Dioum (Vidéo)

Ngoné Diop

Laisser un Commentaire