Wanema INFO
Image default
Justice Société

Du nouveau dans l’affaire de l’homme bâillonné, tué et brulé

L’enquête sur la découverte du corps d’un homme tué, puis brûlé avance. En effet, selon l’observateur, les enquêteurs  ont conclu que l’homme tué et calciné n’a pas été tué sur place à Dangou, près du cimetière. Les limiers ont établi que le défunt qui a été découvert calciné, bâillonné et ligoté avec plusieurs blessures sur le corps, a été tué ailleurs. Par la suite, la dépouille aurait été transportée jusqu’à ce lieu désert où il a été tout simplement brûlé. En témoigne les bidons d’essence trouvés sur les lieux. Aussi, des traces d’étranglement sont visibles sur le cou.

Cependant, les enquêteurs de la Direction de la Police scientifique et technique poursuivent les investigations pour plus d’éléments de réponse afin de mettre les enquêteurs sur la piste des meurtriers. Aussi, les résultats de l’autopsie sont très attendus pour mieux cerner cette barbarie qui laisse tout Rufisque pantois. Surtout pour connaître l’identité du défunt. En effet, l’identité de la personne tuée reste inconnue d’autant plus que, aucune déclaration de disparition pouvant laisser penser qu’il s’agit de la personne tuée, n’est enregistrée. Ce qui rend l’enquête encore plus complexe.

La découverte de ce corps sans vie d’un individu a été fait jeudi dernier aux environs du cimetière, juste derrière le terrain de football au quartier Dangou. C’est un jardinier qui tient quelques parcelles cultivables sur le site qui a fait la découverte. Il a remarqué, ce jour-là, des traces de brûlure sur des arbustes. Pour y voir plus clair, il s’est approché et est tombé sur un corps complètement calciné. L’homme était couché de dos, déshabillé, les pieds et les mains bien attachés. Âgé d’environ 25 ans, avec une taille de 1,85 mètre, il était complètement brûlé. Un état qui retarde encore son identification par les policiers-enquêteurs.

Fanta DIALLO BA-senegal7

Sélectionné pour vous

Bargny : Les raisons de l’accident qui a fait 4 morts et 19 blessés

Ngoné Diop

Accident à Tattaguine : Boubacar, Khassoum et Pape Malick, triste fin pour les frères Mandiang

Ngoné Diop

Vente de faux tickets de bus Tata : Quatre receveurs condamnés à payer 4 millions de FCFA d’amende

Ngoné Diop

Laisser un Commentaire