Wanema INFO
Image default
A la une People

Bouba : « Une fille doit être prudente et ne pas être esclave de ses désirs… »

Doudou, de son vrai nom et Bouba au ciné, aime à encrer son ancrage religieux. C’est dire que le succès ne lui monte pas la tête. Intellectuel organique, il reste humain et se refuse de vivre sa vie en acteur mais en homme, en Sénégalais qui souhaite le meilleur à ses futurs pairs. Dans cet entretien, qu’il a accordé à nos confrères de rewmi, l’acteur donne des leçons de vie à nos filles, socle de la pérennité de nos sociétés…


Son rôle dans la série « Infidèles »


C’était très difficile (il insiste) et j’ai vraiment beaucoup travaillé ce personnage. Ce n’est pas la production qui m’a habillé, je me suis décarcassé pour trouver le style adapté à mon personnage. Le producteur de la série m’a vraiment « challengé » quand il me donnait ce rôle, son discours a fait comme qui dirait un effet sur moi et je me suis donné  à fond. D’ailleurs, c’était le moment pour moi de montrer ce pourquoi on a cru en moi, il fallait que « j’explose ». Le rôle de Bouba a été créé par Ibou Gueye (le producteur) et je l’ai interprété. Mais ça a vraiment été un travail d’équipe. Ibou Gueye a été l’élément déclencheur qui m’a fait exploser. Il a su mettre sa main là où il fallait.


Conseil aux filles 


Ben leur dire pour éviter de tomber dans les pièges des gars comme Bouba qu’une fille doit être prudente et ne pas être esclave de ses désirs qui souvent, ne sont les meilleures choses pour elle. De plus, il faut de la piété. Rien de bien compliqué ! C’est une amie à moi qui parlait au producteur de la série, mon nom est sorti. Ce dernier m’a demandé de passer le voir et après discussions, nous sommes tombés d’accord. A vrai dire, mon profil l’intéressait beaucoup et le courant est super bien passé entre nous. C’est Infidèles et c’est Bouba, c’est comme ça ! (rire).


Son point de vue sans le monde du Cinéma sénégalais


Le cinéma sénégalais a fait un très grand pas (il insiste). Nous avons des choses aujourd’hui qui n’existaient pas avant. Avant, il n’y avait pas beaucoup de sites internet. Les productions indiennes, les Novelas étaient prisées. Aujourd’hui, la donne a changé. Le cinéma sénégalais est apprécié. Les partenaires sont nombreux à se bousculer pour récupérer les contenus. Et pour le coup, ça vend la destination Sénégal, l’évolution est à saluer. Au niveau de la production également, les gens commencent à acheter du matériel, les acteurs font énormément d’ateliers, s’entraînent. Le Sénégal est vraiment en train de se positionner par rapport à ce nouveau métier qu’est le cinéma.

Sélectionné pour vous

Une dame s’en prend à Jonatahan Morisson : »Un milliardaire qui peine à rembourser 100 000 Fcfa… »

Ngoné Diop

Perdue de vue : Wanted Maty Dieng de la Tfm ?

Ngoné Diop

12ème Gaïndé: Dudu fait des vidéos élégant en mode vert-jaune-rouge

Ngoné Diop

Laisser un Commentaire